Cré-acΓion / SOCIΞTé / ∑conomie

Etre artisan, une histoire de famille (1/4)

Pantelis Melissinos, fabricant de sandales

Portrait de cet artisan improbable, fabricant de spartiates le jour et poète la nuit.

 

Créations de Pantelis Melissinos (photo CFJ/V.C et A.D)

Créations de Pantelis Melissinos
(photo CFJ/V.C et A.D)

Jackie Kennedy, Sophia Lauren, les Beatles, Barbara Streisand ou encore Kate Moss ont un point commun : ces célébrités ont toutes glissé leurs pieds dans les sandales en cuir Melissinos. Depuis 1920, les Melissinos fabriquent des souliers, de père en fils, dans un atelier situé rue Aghias Theklos, à deux pas de l’Acropole. Un endroit sombre où d’énormes grappes de sandales envahissent les murs. Pantelis Melissinos – 3e génération – a pris la relève en 2004.

L’homme de 54 ans travaille à la boutique sept jours sur sept. « Ça me laisse très peu de temps pour ma véritable vocation. » A la nuit tombée, Pantelis Melissinos quitte en effet le monde des souliers et laisse libre cours à son âme de poète. Il renoue avec les héros homériques qui le fascinent. Parfois, ce Grec écrit aussi des pièces de théâtre, comme dans « Bacchus ». Ou bien alors il peint et représente des êtres qui semblent tout droit issus de la mythologie grecque.

Pour Pantelis Melissinos, rendre hommage à l’histoire de son pays, c’est aussi une façon d’entrer en résistance. « Depuis une trentaine d’année, les Grecs ont perdu leur véritable identité et s’éloignent des traditions. » La faute, selon lui, à l’Europe et à ceux qui gouvernent la Grèce. « Les artisans sont particulièrement touchés. A cause des nouvelles taxes, beaucoup d’entre eux ont du arrêter leur activité ou partir. »

Et tant pis si leur savoir-faire tombe dans l’oubli. Lui-même ne sait pas si quelqu’un pourra prendre sa relève. Pantelis Melissinos n’est pas optimiste. Selon lui, la Grèce est en train de revivre une période de son histoire. Pas l’Âge d’Or de l’Antiquité, plutôt un « sombre Moyen-âge ».

Adèle DESACHY

Tags: , , , , ,

Comments are closed.