CԱltԱre

Le tavli, jeu national grec

Bars, jardins, ruelles : partout à Athènes on joue au tavli. Variante du backgammon, l’origine de ce jeu remonte à l’Antiquité. Même Ajax et Achille s’y seraient adonnés ! 

Installés dans une petite rue non loin de l’Acropole, les deux septuagénaires ne prononcent pas un mot. Les lancers de dés s’enchaînent à un rythme effréné, seulement entrecoupés par les déplacements de pions sur le plateau. Ces deux joueurs de tavli, variante grecque du backgammon signifiant « plateau », sont loin d’être les seuls en Grèce. Un peu plus loin, dans le quartier touristique de Thissio, nombreuses sont les boites de jeu posées sur les tables des bars. L’occasion de constater que le tavli n’est pas qu’un jeu pratiqué par les plus anciens.

Les bars de Thissio sont le théâtre de nombreuses partie de tavli.

Les bars de Thissio sont le théâtre de nombreuses partie de tavli. (Photo CFJ/V.G.)

[soundcloud url="http://api.soundcloud.com/tracks/86225145" params="" width=" 100%" height="166" iframe="true" /]

Le tavli consiste en fait en une variété de jeux dont les trois principaux sont appelées portes, plakoto et fevga. Les Grecs alternent entre les trois variantes. Pour gagner, le joueur doit amener tous ses pions dans un coin du plateau (le cadran de sortie) et les sortir du plateau avant l’adversaire. Les déplacements se font suivant le résultat du jeté de dés. Si le hasard tient une grande place dans ce jeu, il nécessite aussi une réflexion stratégique de par  l’appréciation des probabilités de déplacement de l’autre joueur.

Tout près de la place touristique de Monastiraki, Dimitris Gouranis tient depuis 45 ans une boutique. Il y vend des jeux de tavli en bois d’ébène, de cerisier ou de pin. L’habillage en cuir du plateau est en option. En fonction de la qualité, les prix peuvent aller de 15 € à 500 €. Pourquoi le tavli est-il aussi populaire en Grèce ? « Parce que c’est un jeu grec ! », répond-il en forme d’évidence.

Des dizaines de plateaux de tavli différents sont vendus dans la boutique de Dimitris Gouranis (Photo C.F.J./V.G.)

Des dizaines de plateaux devli différents sont vendus dans la boutique de Dimitris Gouranis (photo CFJ/V.G.)

« Le tavli est le jeu traditionnel en Grèce« , acquiesce Eleftheria Parava. Elle aussi vend des plateaux dans une boutique pour le compte de Manopoulos, entreprise familiale qui fabrique depuis 1972 des jeux de tavli. « Tout le monde joue dans les cafés ou les bars. Même les étudiants organisent des tournois à l’université. » Mais le tavli est-il réellement grec ? Epineuse question. Les premières références aux jeux de tables comme le backgammon remontent à plusieurs milliers d’années avant Jésus-Christ en Chaldée et en Egypte antique.

« Les origines grecques du tavli datent de la Grèce antique, avance Eleftheria Parava. On a retrouvé un vase créé par le célèbre artiste Exekias sur lequel on peut voir Ajax et Achille jouer une partie en pleine guerre de Troie. » Conservé au Vatican, il aurait été réalisé entre 530 et 520 av. J.-C.

Sur un vase d'Exekias, Ajax et Achille s'affrontent en pleine guerre de Troie.

Sur un vase d’Exekias, Ajax et Achille s’affrontent en pleine guerre de Troie. (photo DR)

L’histoire du tavli a ensuite été tumultueuse. Durant l’occupation ottomane longue de plus de quatre siècles, les règles ont été modifiées du fait de l’influence turque. « Lorsque le roi Othon accède au trône grec en 1832, il décide d’interdire tous les éléments de la culture turque en Grèce. Et le tavli en faisait partie !« , explique Eleftharia Parava. Les Grecs continuent pourtant à y jouer, de façon clandestine.

Le tavli est tellement pris au sérieux par les autorités qu’il finit par faire l’objet d’une loi en 1947. Classé par le ministère de l’Ordre public dans la catégorie des « jeux d’adresse » (et non de hasard), il est alors autorisé dans les lieux publics. Une seule restriction : les parties de tavli ne doivent pas être trop bruyantes. Une recommandation loin d’être toujours respectée.

 Vincent GAUTIER.

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Comments are closed.